L’évolution du muay-thaï : un art martial ancestral et moderne

L'histoire du Muay Thai

Le muay-thaï, ou boxe thaïlandaise, est le sport national de la Thaïlande et un art martial qui trouve ses origines dans les tactiques de combat de l’armée siamoise. Il est issu du krabi krabong, une technique de combat avec des armes longues et courtes utilisées par les soldats thaïlandais. Le muay-thaï se caractérise par l’utilisation combinée des poings, des coudes, des genoux et des tibias, ce qui lui vaut le surnom d’« art des huit membres ».

Les origines du muay-thaï : le muay boran

Le muay-thaï est considéré comme une forme évoluée du muay boran, un style de combat à mains nues pratiqué par les soldats siamois dès le XVIe siècle. Le muay boran était une méthode de défense et d’attaque efficace en cas de perte ou de bris d’arme. Il était aussi utilisé comme un moyen d’exercice physique, de divertissement et de développement personnel.

Voici une vidéo relatant l’histoire du Muay Thai :

Les premiers combats de muay boran opposaient différentes compagnies de l’armée siamoise entre elles, sans règles ni catégories de poids ou de temps. Ils étaient très populaires et faisaient partie intégrante des festivals et des célébrations locales, notamment celles organisées dans les temples. Les combattants ne portaient pas de gants, mais enroulaient des cordes de chanvre autour de leurs mains et de leurs avant-bras. Ce type de combat était appelé muay khat chueak.

L’âge d’or du muay-thaï : le règne du roi Chulalongkorn

L’ascension du roi Chulalongkorn (Rama V) au trône en 1868 a marqué une période faste pour le muay-thaï et pour toute la Thaïlande. Le muay-thaï a progressé considérablement sous le règne de Rama V, grâce à l’intérêt personnel du roi pour ce sport. Le roi a encouragé la création de camps d’entraînement et de stades pour accueillir les combats de muay-thaï. Il a aussi introduit des limites de temps, des gants de boxe et un ensemble uniforme de règles.

Le muay-thaï est alors devenu un sport national, respecté et admiré par le peuple thaïlandais. Les meilleurs combattants étaient considérés comme des héros nationaux et recevaient des titres honorifiques du roi. Le muay-thaï était aussi un moyen d’expression culturelle et artistique, avec des rituels, des musiques et des danses spécifiques.

La diffusion internationale du muay-thaï : le XXe siècle

Le muay-thaï a commencé à se répandre à l’international à la fin du XXe siècle, lorsque des pratiquants occidentalisés de la Thaïlande ont commencé à participer à des compétitions de kickboxing et de mixed martial arts (MMA), ainsi qu’à des combats sous les règles du muay-thaï dans le monde entier. Le muay-thaï est alors reconnu comme une discipline efficace et spectaculaire, qui développe la puissance, la vitesse, l’endurance et l’esprit combatif.

Le muay-thaï est aujourd’hui pratiqué par des millions de personnes dans le monde entier, que ce soit pour le loisir, la compétition ou la self-défense. Il existe plusieurs fédérations et associations qui régissent le muay-thaï au niveau national et international, comme la World Thai Boxing Association (WTBA), fondée en 1968 par Ajarn Surachai « Chai » Sirisute, le premier instructeur thaïlandais à enseigner le muay-thaï aux Américains.

Le muay-thaï est donc un art martial qui a su évoluer avec son temps, tout en conservant ses racines ancestrales et sa richesse culturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *